CAS DE ROUGEOLE DANS LES EPMUS : PRECAUTION

Plusieurs cas de rougeole ont été repérés dans les écoles hors contrat.

En terme de vaccination, le taux de couverture de l’ensemble des Français est inférieur aux préconisations officielles : selon Santé publique France, moins de 80% des nourrissons et des jeunes adultes apparaissent correctement protégés, quand 95% d’entre eux devraient l’être avec deux injections pour permettre une couverture vaccinale efficace.

Il y a donc des centaines de milliers d'individus non vaccinés en France et les écoles privées hors contrat ne sont pas exempte de familles récalcitrantes à la vaccination. Elles sont donc comme tout lieu, foyer d'épidémie potentiels et les responsables d'établissements et équipes encadrantes doivent veiller à connaître les protoles, observations et conduites à suivre.

umm3imran
21 décembre 2018 - 11:20pm
0

Plusieurs cas de rougeole ont été repérés dans les écoles hors contrat.

En terme de vaccination, le taux de couverture de l’ensemble des Français est inférieur aux préconisations officielles : selon Santé publique France, moins de 80% des nourrissons et des jeunes adultes apparaissent correctement protégés, quand 95% d’entre eux devraient l’être avec deux injections pour permettre une couverture vaccinale efficace.

Il y a donc des centaines de milliers d'individus non vaccinés en France et les écoles privées hors contrat ne sont pas exempte de familles récalcitrantes à la vaccination. Elles sont donc comme tout lieu, foyer d'épidémie potentiels et les responsables d'établissements et équipes encadrantes doivent veiller à connaître les protoles, observations et conduites à suivre.

Conduite à tenir en cas de maladie transmissible dans accueil d'enfants.

1. EVICTION en cas de :

  • Coqueluche pendant 5 jours après le début d’une antibiothérapie efficace
  • Diphtérie jusqu’à négativation de 2 prélèvements à 24 h d’intervalle, réalisés après la fin de l’antibiothérapie
  • Gale commune 3 jours après traitement
  • Gales profuses jusqu’à négativation de l’examen parasitologique
  • Gastro-entérite aiguë à E. Coli entéro-hémorragique : retour sur présentation d’un certificat médical attestant de 2 copocultures négatives à au moins 24 h d’intervalle
  • Gastro-entérites à shigelles : retour sur présentation d’un certificat médical attestant de 2 coprocultures négatives à au moins 24 h d’intervalle, au moins 48 h après l’arrêt du traitement
  • Hépatite A 10 jours après le début de l’ictère
  • Impétigo : pas d’éviction si les lésions sont protégées ; éviction pendant 72 h après le début de l’antibiothérapie si les lésions sont trop étendues pour être protégées
  • Infection à streptocoque A = Angine – Scarlatine 2 jours après le début de l’antibiothérapie
  • Méningite à Haemophilus B jusqu’à guérison clinique
  • Oreillons 9 jours après le début de la parotidite
  • Rougeole pendant 5 jours à partir du début de l’éruption
  • Tuberculose jusqu’à l’obtention d’un certificat médical attestant que le sujet n’est pas bacillifère (= bacilles dans les crachats). A noter : l’enfant n’est pratiquement jamais bacillifère.
  • Tiphoïde et Paratiphoïde retour sur présentation d’un certificat médical attestant de 2 coprocultures négatives à au moins 24 h d’intervalle au moins 48 h après l’arrêt du traitement

 

2. PAS D’EVICTION pour :

Angine non streptococcique, Conjonctivite, Gastro-entérite non documentée ou virale, Grippe, Hépatite B et C, Cytomégalovirus (CMV), Herpès, Syndrome pieds-mains-bouche, Méningite virale, Moluscum contagiosum, Mononucléose infectieuse, Otite moyenne aiguë, Rubéole, Rhinopharyngite, Roséole = exanthème subit, Varicelle, Verrues

 

3. EN CAS DE POUX, PAS D’EVICTION mais des recommandations :

  • Signaler rapidement le problème à tous les parents et enseignants pour éviter une propagation. • Traiter les cheveux (lotion spécifique) de façon curative et préventive.
  • Les proches doivent être contrôlés et traités si besoin.
  • Éviter de prêter ou d’emprunter des objets sur lesquels des poux peuvent se trouver : serviettes, brosses, peignes, pinces à cheveux, bonnet, écharpes…
  • A l’école, ranger bonnet et foulard dans la poche ou la manche du manteau. 
  • Attacher les cheveux longs des petites filles pour limiter les prises offertes aux poux.
  • Utiliser du gel coiffant pour ralentir leur progression et les empêcher de s’accrocher convenablement.
  • Décontaminer tous les draps, oreillers, vêtement au contact de la tête et objets (peignes, brosses, doudous, …) pouvant abriter les poux (en les enfermant 8 jours dans des sacs plastiques hermétiques, ou en les lavant en machine à 60 °C, ou en les mettant 8 heures au congélateur à -20 °C) .Si l'enfant atteint par la rougeole, pendant sa période de contagiosité, il convient d'informer les parents d'élèves de l'existence d'un risque de contracter une rougeole. Pour plus d'information vous pouvez contacter le médecin référent de votre acacémie.

 

Il se peut que le médecin généraliste suivant l'élève contacte l'établissement et lui demande de signaler, la promotion de la santé départementale, pour prendre le bonne mesure ou vérifier du protocle de l'école.

Retour de l'élève

Lors du retour en classe de l'élève ayant contracté une maladie contagieuse à éviction obligatoire, le directeur doit demande un certificat médical.

Obligation de vacination

Sur demande de la direciton, les parents doivent fournir une photocopie des pages de vaccination du carnet de santé de l'enfant. En aucun cas le carnet de santé complet peut être demandé, car c'est un document privé et confidentiel.(secret médical)

Dans les écoles hors contrat comme dans toutes les autres écoles exigent le respect des vaccinations obligatoires. Seul un certificat médical permet de déroger à cette obligation.

« L'admission dans tout établissement d'enfants, à caractère sanitaire ou scolaire, est subordonnée à la présentation soit du carnet de santé, soit des documents en tenant lieu attestant de la situation de l'enfant au regard des vaccinations obligatoires. A défaut, les vaccinations obligatoires sont effectuées dans les trois mois de l'admission. »

Les responsables d'école veillent particulièrement à ce qu'il n'y ait pas propagation de la rougeole. 

Le médecin académique peut être contacté pour des questions et un accompagnement de l'établissement.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Auteur

umm3imran
Portrait de umm3imran
Offline
Last seen: Il y a 3 mois 2 semaines
Joined: 08/11/2016 - 16:16